lundi 26 juin 2017
Achetez du Bitcoin
Accueil / Actualités / GHash.IO, la coopérative de mineurs qui inquiète

GHash.IO, la coopérative de mineurs qui inquiète

Auteur :

Déjà en janvier dernier, la plus grande coopérative de mineurs Ghash.io annonçait se rapprocher du seuil fatidique des 51% de la puissance minière mondiale de Bitcoin. La situation s’est reproduite dans les derniers jours, et cela inquiète la communauté Bitcoin. Pourquoi tant d’agitation autour de cet événement ? C’est avant tout lié à un problème de sécurité autour de la confirmation des transactions en Bitcoins…

Ghash.io, la plus grande coopérative de mineurs

Pour faire simple, de nombreux mineurs s’associent dans des coopératives de mineurs pour valider des transactions et gagner de l’argent. Actuellement,  il est extrêmement difficile de « miner » des BTC de son côté et générer des gains. Ainsi, de nombreux utilisateurs choisissent de se rassembler pour gagner certes des sommes plus faibles, mais plus fréquemment… Ghash.io est la plus grande coopérative de mineurs. Suivent ensuite Discus Fish, BTC Guild ou encore Eligius.

Ghash.io coopérative de mineurs

Inquiétude des internautes autour de Ghash.io (capture Google)

Pourquoi le seuil des 51% est-il dangereux ?

Actuellement, Ghash.io détient entre 45% et 48% des parts de marché, et cherche à ne surtout pas franchir le seuil des 51%. Ce palier pourrait faire basculer tout le système Bitcoin, et en cas d’attaque, pourrait vraiment le déstabiliser. Des hackers pourraient ainsi s’y attaquer et fausser des transactions. Il serait tout de même assez surprenant de voir des hackers essayer de faire tomber le réseau Bitcoin puisqu’ils reposent eux-aussi dessus, et que mener la devise à sa banqueroute n’est une solution pour personne. Dans tous les cas, autant de puissance pour une seule coopérative est un sérieux risque, il vaut mieux l’éviter…

Pour autant, les internautes privilégient toujours et encore Ghash.io compte tenu de l’absence de fees pour rentrer dans la coopérative. En attendant, les fondateurs ont sorti un communiqué de presse annonçant qu’ils allaient stopper les nouvelles inscriptions, et que les utilisateurs actuels pourraient miner depuis d’autres coopératives.

Pour mieux comprendre, voici une vidéo en anglais assez explicite :

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*