mardi 22 septembre 2020
Achat BTC
Accueil / Actualités / Quand le Bitcoin s’invite sur le marché de l’art

Quand le Bitcoin s’invite sur le marché de l’art

Auteur :

Il y a quelques mois, la première foire d’art contemporain dans la Silicon Valley a fait des ravages. Et pour correspondre totalement aux scientifiques de la région, le thème des nouvelles technologies était à l’honneur. On pouvait donc voir de nombreuses structures avec des néons, mais également des toiles représentants les nouvelles technologies, dont le Bitcoin.

Ci-dessous, deux œuvres autour du Bitcoin :

Tom Loughlin : Bitcoin Payday

Tom Loughlin : Bitcoin Payday

Dana Louise Kirkpatrick : Off Limits but blessed by the FED

Dana Louise Kirkpatrick : Off Limits but blessed by the FED

Il y avait donc non seulement des tableaux incluant une référence à la devise électronique, mais il était également possible d’acheter en Bitcoin les toiles de certaines galeries. On notera notamment que KM Fine Arts qui exposait Dana Louise Kirkpatrick acceptait le paiement dans la devise.

« Art is like bitcoin in that there is no intrinsic value. Why does a certain amount of canvas with a certain amount of colour on it cost $20,000 while the next work is $2,000? If you look at the materials, they’re the same, right? It’s almost impossible to value artworks, and it’s almost impossible to value currencies. »

– Tom Loughlin

Cointemporary.com, une galerie d’art éphémère, paiement en Bitcoin

Avec ce succès dans la Silicon Valley, deux artistes autrichiens ont décidé de lancer la première galerie en ligne de vente d’art en Bitcoin. C’est donc au bout de quelques mois que Cointemporary.com est né : chaque semaine, un nouvel artiste est mis en avant, et il est possible d’acheter des toiles en Bitcoin.

Si les artistes exposés sur le site acceptent le paiement en Bitcoin, ils obtiennent 70% des revenus. S’ils préfèrent être payé en dollars, ils ne reçoivent que 60% des revenus. Le prix de chaque toile est fixé par avance d’un commun accord entre la plateforme et l’artiste exposé. Son prix en dollars est ensuite converti en Bitcoin sur la moyenne des 24 dernières heures. Il y a donc un risque que le cours du Bitcoin décale, ce qui peut générer des revenus significativement différents… Pour le moment, les fondateurs ont avoué ne pas avoir encore réussi à vendre quoi que ce soit. Pour autant, ils veulent en faire une « expérience » plutôt qu’une cash machine. Dans ce cas, ils sont bien partis…

Sources :