mercredi 23 septembre 2020
Achat BTC
Accueil / Actualités / Interview exclusive de Mark Karpelès au WSJ

Interview exclusive de Mark Karpelès au WSJ

Auteur :

A la tête de la bourse d’échange Mt. Gox jusqu’à sa faillite en février dernier, le français Mark Karpelès a fait quelques apparition récemment sur Twitter où il s’est attiré les foudres de certains internautes ayant perdu leurs Bitcoins la plateforme. Dans une interview exclusive réalisée par le Wall Street Journal, l’ancien PDG de Mt. Gox est revenu longuement sur les 500 millions dollars de pertes (valeur d’aujourd’hui) que la plateforme a essuyée suite à une faillite dans la sécurité du site.

Mark Karpelès : interview exclusive WSJ

Mark Karpelès répond aux questions du WSJ

Mark Karpelès : Mt. Gox, une croissance trop rapide

Il se confie ainsi en annonçant avoir été « terrifié, frustré et fâché » lorsqu’il a appris l’ampleur du dysfonctionnement et des pertes de la bourse d’échange de Bitcoins. Selon lui, il a manqué à Mt. Gox un bon management pour gérer une croissance aussi « trop rapide » du site, qui drainait à un moment jusqu’à 70% des transactions quotidiennes en Bitcoins.  Malheureusement, il n’espère plus grand chose des 650.000 BTC qui ont disparu, et qui ne seront certainement jamais retrouvé. Face à cela, il dit avoir fait de nombreuses insomnies, se sentant notamment menacé lors des différents cambriolages de ses bureaux.

Il a annoncé pour autant avoir pour ambition de mettre aux enchères les noms de domaines mtgox.com, bitcoins.com ou akb.com qu’il détient afin de reverser tout ce qu’il a aux personnes flouées. Rappelons que la spéculation actuelle autour des noms de domaine du Bitcoin pourraient lui permettre de dégager quelques centaines de milliers de dollars de ces noms.

« I swear I haven’t been doing anything too luxurious. Some people say I still own bitcoins or have a yacht, but that’s not true. »

– Mark Karpelès

Dernière question de l’interview, il lui est demandé s’il regrette avoir acheté la bourse d’échange Mt. Gox (pour quelques bouchées de pain), il a répondu : « Oui, à moitié. J’ai beaucoup appris, mais j’ai perdu beaucoup ».

Source : WSJ