mardi 20 octobre 2020
Achat BTC
Accueil / Actualités / Orange cherche à investir dans le Bitcoin

Orange cherche à investir dans le Bitcoin

Auteur :

L’opérateur téléphonique historique français cherche actuellement à investir dans le Bitcoin. Après s’être accordé sur la cession de Dailymotion à Vivendi, Orange veut faire de la devise électronique son nouveau fer de lance. Il a pour cela annoncé vouloir investir dans deux start-ups de la Silicon Valley.

C’est le DG d’Orange dans la Silicon Valley qui a annoncé qu’il travaillait actuellement étroitement avec deux start-ups locales pour également y investir 20.000$ dans chacune d’entre elles. On est certes loin des 75 millions de dollars investis dans Coinbase ou dans Blockchain, mais c’est une petite victoire. Outre cet investissement direct, Georges Nahon a également précisé qu’il faisait partie d’un groupe dont l’objectif est d’investir pas moins de 3.2 millions de dollars par entreprise, dixit Bloomberg.

Orange s'intéresse au Bitcoin

Orange s’intéresse au Bitcoin

Orange s’intéresse spécifiquement à la chaîne de blocs

En soi, c’est principalement la technologie qui permet d’enregistrer les transactions entre individus (la chaîne de blocs) qui intéresse l’opérateur téléphonique français. Selon lui, elle permettrait de gérer des flux financiers à trader les pays de manière peu coûteuse. Orange n’est pas novice dans le paiement mobile puisqu’il possède déjà 12 millions d’utilisateurs pour son service Orange Cash en France, Orange Money en Afrique, ou Orange Finance en Pologne.

Cette démarche intervient après qu’Orange ait annoncé en mars dernier la création d’Orange Digital Ventures, un fond d’investissement doté de 23 millions de dollars et dont l’objectif est d’investir dans 500 start-ups d’ici à 2020. Le groupe n’étant pas capable d’avoir une R&D suffisante en interne, il compte ainsi croître avec des prises de participations.

Si Orange n’a pas encore annoncé accepter le paiement de ses abonnements en Bitcoin, l’opérateur allemand T-Mobile a fait un premier pas en ouvrant cette méthode de paiement en Pologne. On peut également citer le câblo-opérateur américain Dish Networks qui a été l’une des premières sociétés à accepter le paiement dans la devise électronique populaire.