samedi 21 septembre 2019
Achat BTC
Accueil / Actualités / Le ministre des finances britannique commande une étude

Le ministre des finances britannique commande une étude

Auteur :

Le ministre des finances britanniques George Osborne a annoncé le lancement d’une étude sur l’impact que pourrait avoir les crypto-monnaies dans l’économie du pays. C’est donc le Trésor anglais qui va se charger de cette analyse qui devrait permettre d’ici à l’automne de peser les avantages et inconvénients d’une telle initiative. Le Royaume-Uni pourrait bien s’appuyer sur ce rapport pour définir un cadre légal au Bitcoin et autres devises électroniques. A l’inverse, il pourrait choisir de ne pas légiférer pour préserver les libertés qui donnent au Bitcoin son succès…

Le ministre britannique M. Osborne commande une étude sur le Bitcoin

Le ministre britannique M. Osborne commande une étude sur le Bitcoin

“Among other things, [the programme] will look at whether regulation of the sector is required, so that virtual currency businesses can continue to be set up in the UK, and people and businesses can use [cryptocurrencies] safely.”

– George Osborne

M. Osborne a acheté des Bitcoins  à un distributeur

A l’occasion de la conférence Innovate Finance, il a affirmé qu’il voulait en savoir davantage sur ces nouveaux moyens de paiements qui sont « rapides, peu chers et pratiques ». Pour continuer de régner en maître sur la finance mondiale (avec la City), George Osborne étudie tous les moyens pour garder la compétitivité. Le régulateur anglais, la FCA a annoncé en juin dernier lancer une initiative pour soutenir le Bitcoin. Pour le symbole, M. Osborne en a profité pour participer à une démonstration d’un distributeur de Bitcoin Robocoin : il en a même acheté pour un montant non communiqué.

Pour le moment, il semblerait que l’environnement est plutôt propice puisque de grands acteurs de l’industrie y sont installés : c’est le cas d’une des plus grande bourse d’échange de Bitcoin Bitstamp, mais également le leader mondial du cloud mining CEX.IO, ou encore Coinfloor, un market-maker sur la devise.